Édition 2013  »  Lauréats  »  Prix de la meilleure mise en scène

Prix de la meilleure mise en scène

           
  

Marie-Hélène Gendreau pour la mise en scène de Trainspotting, d’Irvine Welsh, traduction de Wajdi Mouawad et Martin Bowman

  
  
                            
  
  

Le Prix de la meilleure mise en scène récompense le travail admirable d’un metteur en scène ou d’une metteure en scène, tant dans la conception générale d’un spectacle que dans la direction des interprètes. Mis sur pied en 1986, ce prix souligne la créativité et l’originalité de la mise en scène.

Issue du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2005, Marie-Hélène Gendreau connaît des débuts marquants tant sur les planches qu’à l’écran. En effet, au cinéma nous avons pu la voir dans Les trois p’tits cochons, film de Patrick Huard. À la télévision, elle a joué dans quelques téléséries dont Les hauts et les bas de Sophie Paquin, Lance et compte, Roxy, Rumeurs, Pendant ce temps devant la télé, L’Auberge du chien noir et plus récemment, elle a incarné Jessica Dion dans Chabotte et Fille.

Au théâtre, elle a joué Charlotte dans Tout ce qui tombe, de Véronique Côté, dans une mise en scène de Frédéric Dubois au Théâtre du Trident ainsi qu’au Théâtre d’Aujourd’hui. Elle a interprété Nina dans La Mouette de Tchekhov et Ania dans La Cerisaie mise en scène par Frédéric Dubois. Elle a aussi campé la pétillante Paula dans La Gloire des filles à Magloire, d’André Ricard, mise en scène de Martin Genest au Théâtre de la Bordée. Cette jeune comédienne a aussi été dirigée par Christian Lapointe dans l’œuvre du symboliste Villiers de L’Isle-Adam, Axel. Au printemps 2009, elle fut de la tournée européenne de La Librairie. Elle a également participé aux créations collectives telles BANG!? et Amours Écureuils à Premier Acte et Vertiges au Périscope. Elle était aussi de la distribution de La Locandiera montée par Jacques Leblanc.

À sa fiche de carrière s’ajoute de plus en plus de mises en scène. Elle a monté en 2007 pour la première fois en Amérique, L’Ouest solitaire de Martin Mcdonagh, ce qui lui a valu depuis des offres intéressantes dans cette dimension de son art. À l’automne 2009, a été présentée, au Théâtre de la Bordée à Québec, sa vision de Quatre à quatre, de Michel Garneau. À l’automne 2011, elle signait la mise en scène de Tom à la ferme, de Michel Marc Bouchard au Théâtre de la Bordée. Au printemps 2013, sa mise en scène de Trainspotting a connu un grand succès tant auprès de la critique que du public. Elle a aussi mis en lecture plusieurs textes émergents aux Impressions d’Ici. Plusieurs autres projets l’attendent…

Autres finalistes : Bertrand Alain et Alexandre Fecteau

Communiqué

Ce prix est décerné par :
       
   

Le prix est accompagné d’une bourse de 500 $.